TRACES de BAL : Automne


Selon Jacqueline LEDOUX du Télégramme : « Dany ne se prétend pas artiste mais plutôt artisan de la clef de sol, sans bémol, mais avec amour toujours. Sous la veste à paillettes, il a le marcel qui chauffe et, chaque samedi, sous la boule à facettes, sa Josiane devient Cindy, chanteuse et amoureuse, jusqu’aux douze coups de minuit…Le sourire aux lèvres, tantôt parce que c’est drôle, tantôt parce que c’est émouvant, ou les deux à la fois, le spectateur a envie de lui souffler « Allez Dany, encore un dernier tour de piste à danser, toi qui as mis tant d’étoiles dans nos samedis soirs. Valse ou tango, you’ll be good… »

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *